Rechercher
  • Blagnac Rugby

Le résumé du live Facebook du 05/05


Théoriquement ce devait être l’heure des phases finales. Fort d’un bon bilan, le Blagnac Rugby aurait pu participer à la course au bouclier et ceci pour la quatrième année consécutive. Deuxièmes de la poule 3 derrière Albi, nos Blagnacais s’apprêtaient justement à défier « l’ogre » tarnais quand tout s’est arrêté. Entre regrets, gestion du confinement et préparation de l’édition 2020-2021, le staff des Caouecs livre ses impressions.


LE BILAN (2e de la poule 3 avec 95 points après 22 journées)

Christophe Deylaud (Manager sportif) : « Nous avons forcément un peu de frustration. On sentait que le groupe était sur une bonne dynamique. Le projet lancé il y a maintenant 5 ans porte ses fruits et les quatre qualifications sur les quatre dernières saisons en sont la preuve avec notamment une demi-finale l’an passé. Nous étions deuxièmes de poule au moment de l’arrêt et les garçons étaient parvenus à atteindre l’objectif de ne pas perdre plus de deux matchs de poule… La qualification nous tendait les bras c’est donc frustrant pour tout un groupe qui se préparait depuis longtemps. »


L’EFFECTIF (8 départs, 20 prolongations de contrats et 8 promotions)

Les départs : Thomas Mignonat, Adrien Prat-Marty, Thibaut Alvarez, Thibault De Freitas, Quentin Pointud, Stian Van Blerk, Thomas Bouyxou, Guillaume Piron.

Les promotions : Ugo Seunes, Matthieu Bonet, Ianis Ponsole, Luc Bertolissi, Lucas Jacques, Antoine Carrière, Corentin Goudry, Pierre Miguel.


Eric Escribano (Entraîneur des avants) : « On tenait à remercier ces huit joueurs qui ont décidé de quitter le club. Certains reviennent dans leurs clubs formateurs et c’est quelque chose que l’on ne peut que comprendre. C’est un juste retour des choses, justement il ne faut pas oublier tous ces clubs situés autour de nous qui forment des joueurs et alimentent les équipes jouant en Fédérale 1 voire plus haut. Enfin certain comme Guillaume Piron ont fait le choix de poursuivre leurs études, à l’étranger, des études d’ingénieur en plus, nous le soutenons et espérons qu’il va réussir dans son nouveau projet ».


Romain Fuertes (Entraineur des trois-quarts) :« Avec 20 prolongations nous avons fait le choix de la continuité. C’est très important pour le projet et l’identité du club de pouvoir compter sur une ossature solide de joueurs qui connaissent Blagnac et le mode de fonctionnement. D’abord cela permet de gagner du temps mais aussi d’intégrer plus facilement les nombreux jeunes qui vont monter avec l’équipe première. »


Christophe Deylaud (Manager sportif) : « Pour la partie transfert nous sommes encore à la recherche d’un première ligne et d’un deuxième ligne, il n’y aura pas d’arrivées massives et le but est de conserver au moins 75 % de l’effectif actuel. Les montées de ces 8 jeunes joueurs sont très importantes car nous sommes avant tout un club formateur. Cela faisait 2-3 ans que nous avions le même groupe et là ils vont apporter du sang nouveau et pouvoir se frotter à un autre niveau. A eux maintenant de prendre conscience de leur potentiel et de réaliser qu’ils vont rentrer dans un rugby plus sclérosé. Il ne faut pas se tromper, les notions de plaisir et de s’amuser sur le terrain je n’y crois pas trop, moi je ne connais qu’un seul mot c’est le travail. On ne les prend pas pour jouer à la baballe mais bien pour exploiter le maximum de leur potentiel. »


LA GESTION DU CONFINEMENT

Pierre Verdenal (Préparateur physique) : « C’est une période très difficile à gérer car il faut à la fois entretenir la forme et l’envie des joueurs tout en préparant une reprise où l’on va devoir veiller aux recommandations médicales. On mise actuellement sur des séances quotidiennes courtes afin de garder le rythme. Je tiens à ce sujet à féliciter les joueurs qui sont très sérieux et impliqués. Nous arrivons à garder le lien avec eux via un groupe What’s app où des défis sont proposés mais il faut reconnaitre que cela commence à faire long. Pour la reprise nous sommes en train d’y réfléchir, il faut se rendre compte qu’habituellement la coupure est de 5 semaines et là elle va être de 5 mois… On ne maitrise pas non plus les critères médicaux donc tout doit se faire patiemment et progressivement. »


LES PERSPECTIVES

Benoît Trey (Président) : « La première des choses à l’annonce de ce confinement a été de mettre tout le monde en sécurité. Une fois cet objectif atteint nous avons de suite continué de travailler pour préparer la suite et notamment sur les aspects sociaux, sociétaux, sportifs et financiers, notre projet comprenant tous ces volets. Pour ce qui est du sportif, en lien avec le financier, l’idée est de proposer une projection réaliste pour la saison à venir en sachant qu’il y aura forcément une réduction de la voilure, cette pandémie ayant entrainé une crise financière. Mais malgré tout nous voulons garder le cap et nous proposerons une équipe performante pour la saison à venir. »


Christophe Deylaud (Manager sportif) : « Il est clair qu’aujourd’hui il faut composer avec cette crise mais cela ne nous empêche pas d’avoir de l’ambition. Ce projet cap 2022 est ambitieux mais ne doit pas nous obliger à vivre au-dessus de nos moyens et puis c’est aussi tout un projet de jeu qui s’étend à tout un club. Le but est de former des jeunes joueurs avec une philosophie de jeu qui s’étend à toutes les catégories. Pour ce qui est des objectifs sportifs, le premier but sera de conserver notre qualité de jeu. On doit trouver le bon compromis entre qualité et efficacité. Ensuite il faudra garder le bon état d’esprit que nous avons depuis plusieurs saisons et puis il n’y a pas que le staff et les dirigeants qui fixent les objectifs, les joueurs aussi doivent se fixer des challenges à atteindre. Il n’y a que comme ça que l’on peut progresser et en suivant deux mots d’ordre : passion et travail. »


Pour ceux qui auront suivi le live jusqu'à la fin, ils auront eu la chance d'entendre de la bouche de Christophe Deylaud, l'annonce de la venue d'un entraîneur d'envergure au Blagnac Rugby. En effet, Régis Sonnes, l’entraîneur des avants du Stade Toulousain, champion de France en titre, s'est proposé auprès du club pour venir former et accompagner nos jeunes. C'est tout bonnement que le club a accepté et il intégrera le staff de notre pôle jeunes.

117 vues