Rechercher
  • Blagnac Rugby

« Élémentaire, mon cher Ernest ! » - Hyères, aujourd’hui et demain !

Nouvelle enquête pour tout connaître de l’adversaire du Blagnac Rugby, à l’occasion de cette 9ème journée de Nationale 22/23, le Rugby Club Hyères Carqueiranne La Crau !


Les faits : Pas là par hasard

Si vous vous intéressez à la Nationale depuis cette saison nous vous mettons au défi de trouver que Hyères-Carqueiranne fait partie des promus. En effet, les Varois n’ont pas tardé à prendre la mesure de la division et siègent actuellement à la 10e place (ex-aequo avec les neuvièmes). Structuré et ambitieux le club provençal vient d’ailleurs de confirmer son excellent état de forme en disposant consécutivement de Chambéry et Cognac et ne compte certainement pas s’arrêter là juste avant la trêve.


Les suspects à surveiller : La qualité varoise

Un peu à l’instar du grand voisin du RCT, le RCHCC fait les gros titres concernant le recrutement. Si cette formation navigue sans encombre après une montée c’est bien parce qu’elle est expérimentée. Il suffit de regarder le XV de départ pour voir ressurgir des noms autrefois alignés sur les feuilles de matchs de Top 14 et Pro D2 voire du Super Rugby ! C’est le cas à l’ouverture avec Lachie Munro, le néozélandais, ex-ouvreur du Lou et des Auckland Blues… Nos Blagnacais risquent également de croiser la route de l’imposant César Damiani, deuxième ligne passé par Biarritz, Albi ou Mont de Marsan. Enfin n’oublions pas Charles Brousse, l’électrique et polyvalent trois-quarts qui éblouissait hier les amateurs de Pro D2 sous les couleurs de Provence Rugby.

Le lieu : Ajouter André-Veran à la liste

Et voilà un stade de plus que nos Caouecs vont découvrir. 3000 places, une piste d’athlétisme et une ambiance typiquement « varoise » attendent les Blagnacais qui vont compléter leur collection en cochant un nouveau nom à la longue liste déjà établie.


Le casier : Rien à déclarer

Il n’y a encore rien d’ajouté dans le casier entre nos deux équipes. Ce sera l’occasion d’ouvrir le dossier avec on l’espère un premier rapport faisant acte d’un beau match de rugby augurant une belle revanche pour la phase retour.


L’énigme : A nous les terribles guerriers…

Toulon, La Seyne et donc Hyères. L’évocation de ces noms fait, dans toutes les têtes des amateurs de rugby, automatiquement référence aux notions suivantes : combat, rudesse, agressivité et fierté. Les temps changent, les hommes passent et le rugby évolue mais les Varois ont toujours su perpétuer cet esprit-là. Du natif d’Ollioules ou de La Valette comme pour le Néo-Zélandais ou le Sud-Africain expatrié, arborer les emblèmes d’un club du 83 c’est avant tout faire partie de la grande famille des guerriers. Pas forcément besoin de plus détailler… Les Caouecs savent où ils vont aller.

203 vues0 commentaire