Rechercher
  • Blagnac Rugby

« Élémentaire, mon cher Ernest ! » : 16 part.2 - Excursion du côté de «Nissa la Bella»

Découvrez la seconde partie de cette enquête numéro 16, réalisée par notre inspecteur, pour tout connaitre de l’adversaire du Blagnac Rugby, à l’occasion de cette 15ème journée de Nationale, le Stade Niçois !

© La Fabrique Visuelle


Les faits : Les aigles hibernent mais pour combien de temps…

En rugby plus qu’ailleurs les saisons se suivent et ne se ressemblent pas forcément. C’est le cas pour Nice, actuel 8e de Nationale après avoir disputé les demi-finales l’an passé. Depuis septembre, les Provençaux peinent à retrouver la même cadence malgré un bilan à l’équilibre de 7 victoires pour 6 défaites et un match reporté. Avec un total de deux défaites sur les trois dernières journées, les Aigles hibernent un peu cet hiver, mais attention, ils pourraient bien compter sur la venue de Blagnac pour redéployer leurs ailes.


Les suspects à surveiller : Koroi de Nice

Pas besoin de réfléchir trop longtemps afin de décrire cette équipe au rugby basique et efficace. La ligne de trois-quarts s’appuie sur des références telles que Zambelli, Ormaechea ou le centre international belge Torfs. Devant ils regorgent de talent et de force pure à l’image du colosse fidjien Joketani Koroi (1m93, 122 kg). Le deuxième/troisième ligne est d’ailleurs le meilleur marqueur de l’équipe (4 essais).


Le lieu : En remontant la promenade des Anglais

Le stade des Arboras, certes moins fringuant que son voisin footeux, l’Allianz Riviera, mais tout de même ! 3000 places, aux couleurs de l’historique prédécesseur, le Racing Rugby Club de Nice (Bleu et Jaune), une pelouse partagée avec les « Dauphins » du club de football US de la ville. Oui, ce complexe respire le sport, et c’est la moindre des choses pour une équipe qui vise haut ! Quoi qu’il en soit, il est toujours très délicat de faire un résultat à Nice : une défaite inaugurale face au relégué du VRDR, et depuis, pour les Aigles, c’est 5/5 à domicile. Aux Chouettes de faire l’exploit et de remporter la bataille des rapaces !


Le casier : Goûter à cette belle Côte (d’Azur) !

Un premier match à domicile pour confirmer, après un succès inattendu à Massy, face à un autre concurrent rodé pour jouer la montée, le Stade Niçois. C’est ce que les Caouecs se disaient le 11 septembre dernier, à l’occasion de la seconde journée du championnat. Une victoire de justesse, 18-17, grâce à un essai du Canuck Benoit Piffero en fin de rencontre, et voilà Blagnac qui empochait son huitième point de la saison ! Ce week-end, ça sera un nouveau duel entre deux équipes toujours plus proches au classement. Ça promet !


L’énigme : Attention à ne pas se faire « casser »

Quand vous avez sur le banc un entraineur géorgien (David Bolgashvili assisté de Jérome Cassus pour les trois-quarts) pas forcément besoin de faire un dessin… Pour nos Blagnacais ce déplacement sur les rives de la Méditerranée va devoir d’abord tourner à l’épreuve de force avant de pouvoir peut-être profiter du soleil. Si nos trois-quarts veulent faire bronzette dans l’en-but adverse il faudra patienter le temps d’un intense duel, sans round d’observation, annoncé entre les avants.


107 vues0 commentaire