Rechercher
  • Blagnac Rugby

« Élémentaire, mon cher Ernest ! » : 11 - Vers un match « soyaux » !

Découvrez une nouvelle enquête, réalisée par notre inspecteur, pour tout connaitre de l’adversaire du Blagnac Rugby, à l’occasion de cette 10ème journée de Nationale, le Soyaux Angoulême XV Charente !

© SAXV - Facebook


Les faits : Enfin à l’aise dans leurs charentaises !

Pour le SAXV, les débuts en Nationale ont été difficiles. Débarqués de Pro D2, les Charentais ont eu besoin d’un temps d’adaptation et n’ont connu leur premier succès qu’à partir de la 4e journée. Mais désormais ils sont lancés et semblent même inarrêtables puisqu’ils sont invaincus depuis le mois d’octobre s’offrant le luxe de faire tomber le dauphin drômois sur son terrain lors de la dernière journée (victoire face au VRDR 10-19). 5e, les hommes de Vincent Etcheto font maintenant cap vers le podium.


Les suspects à surveiller : Une équipe de Roc et de Feu

Si vous avez récemment suivi le Top 14 ou la Pro D2 tous les noms que nous allons vous citer vont vous paraitre familiers car l’effectif du SAXV comprend « une pointure » à chaque ligne. Commençons donc par la première avec l’ex talonneur du Racing 92 Ole Avei, co-meilleur marqueur de son équipe (déjà 3 essais). Sikeli Nabou à l’attelage, ancien joueur du BO et poutre du pack charentais. En troisième ligne Robin Copeland arrivé du Connacht et deux fois finaliste du PRO 12 avec le Munster… A la charnière le deuxième meilleur réalisateur du championnat passé par Bayonne-Brive et Grenoble, Matthieu Ugalde. Enfin dans la ligne de trois-quarts l’emblématique ailier charentais Pierre Laffite au club depuis 2018 et fidèle au SAXV malgré la descente.


Le lieu : Une chance à Chanzy ?

Un stade rustique, à l’anglaise, composé de trois tribunes, le tout aux couleurs du SAXV. Oui, à Chanzy, même les poteaux sont violets et blancs. De quoi ravir nos amis footeux toulousains. Chanzy, c’est 8000 places plongées au centre de la Charente, à quelques kilomètres de la capitale angoumoisine. Sinon, quand on sait que le club, ex-pensionnaire de Pro D2, est en pleine bourre actuellement à domicile, avec trois victoires lors des trois dernières rencontres à Soyaux, face à, dans l’ordre, Nice, Dax, puis Suresnes (une série qui nous rappelle de bons souvenirs), autant dire que le club au canon sait défendre sa forteresse. Qui plus est, la devise de la ville d’Angoulême étant « Ma force est dans la fidélité de mes citoyens », autant prévenir que Chanzy ne devrait pas sonner creux samedi.


Le casier : Un début à tout !

On a cherché pour vous la dernière confrontation entre Soyaux et nos Caouecs, nous n’en avons pas trouvé… Il faut dire que le club, sous l’appellation Soyaux Angoulême XV Charente, est récent. Né en 2010, le club de la Charente a rapidement gravi les échelons, jusqu’à la Pro D2 en 2016. Entre-temps, jamais les deux clubs ne se sont croisés ! Un baptême du feu, donc, ce samedi, à Chanzy, et, en général, il est toujours bon de se souvenir de sa première fois…


L’énigme : Un déplacement qui sent la poudre

Si le match contre Albi n’a pas atteint des sommets en termes de jeu, celui contre Soyaux-Angoulême en revanche risque bien de vous faire gravir l’Everest. Entrainé par un Vincent Etcheto ardent défenseur du jeu debout, les Charentais gagnent et souvent avec la manière. Pluie ou pas l’adversaire va prendre du plaisir à déplacer le ballon et nos Caouecs vont forcément s’y retrouver aussi eux qui affectionnent tout autant le jeu de mouvement.

244 vues0 commentaire