Rechercher
  • Blagnac Rugby

« Élémentaire, mon cher Ernest » : 07, part.1 - Duel « Capitale » pour banlieusards !

Découvrez la première partie de notre nouvelle enquête, réalisée par notre inspecteur, pour tout connaitre de l’adversaire du Blagnac Rugby, à l’occasion de cette 6ème journée de Nationale, le Rugby Club Suresnes !



© Jean-Marc Fondeur


Les faits : Une fin de bloc à l’accent chantant pour les Titis parisiens ?

5 matches, 3 victoires, 2 défaites. A quelque chose près le bilan du RC Suresnes est similaire à celui de nos Caouecs. Presque le même puisqu’un seul petit point sépare les deux formations au classement respectivement placées en 6e et 7eposition. Ce petit point ayant été glané samedi dernier « à domicile », le match se déroulant sur la pelouse de la Paris La Défense Aréna, face au VRDR (défaite 17-21). Un bonus défensif certes acquis face à un ancien pensionnaire de Pro D2 mais une déconvenue tout de même que les Altoséquanais (habitants du Hauts-de-Seine) vont chercher à « rattraper » à Ernest-Argelès avant de terminer ce bloc face à Albi.


Les suspects à surveiller : Une « re-sta » et bien d’autres étoiles

Ce n’est pas tous les jours qu’un transfert d’une équipe de Nationale figure dans les colonnes du Midi Olympique ou de Rugbyrama. Si vous suivez un peu le rugby vous êtes donc forcément au courant de l’arrivée d’Antonie Claassen qui a fait un court déménagement de 9 km afin d’endosser le maillot de Suresnes. Le flanker ex-joueur du Racing 92, natif de Durban mais international français à 6 reprises est la « re-sta » de cette équipe comme le dit si bien son président Mathieu Blin. Une étoile parmi tant d’autres et notamment chez les trois-quarts avec des cadors du calibre de l’arrière Matthew Ford et de la paire de centres Cazot-Jauzion qu’il faudra absolument zieuter.


Le lieu : La passe de 3 à Ernest-Argelès ?

Depuis le début de la saison, Ernest-Argelès apparait comme le temple caouec par excellence. Deux victoires en deux matchs, face à des équipes confirmées, Nice et Dax, taillées pour jouer les premiers rôles du championnat. Des succès qui ont permis aux Blagnacais de prendre une certaine confiance sur leur terrain. Deux très bons résultats acquis en fin de match, en étant poussé par un public prêt à supporter ses joueurs jusqu’à la dernière minute. Suresnes est prévenu, Blagnac sera (très) difficile à bouger à la maison cette saison.


Le casier : à la conquête du Panthéon

À l’image de son début de saison l’an dernier, les Caouecs n’avaient pu résister aux assauts suresnois à domicile (défaite 11-27). Lors du match retour, les Blagnacais se relancèrent en Hauts-de-Seine avec une victoire étriquée sur le score de 18 à 14 lors de la 17ème journée du championnat. Cette année, Blagnac réalise un début d’exercice inverse à celui de la saison précédente. De quoi impressionner les Parisiens ?


L’énigme : Prêts pour une deuxième dose… de stress ?

Suresnes a obtenu l’année passée le glorieux titre d’équipe joueuse. Portés sur l’attaque, les hommes du manager Alexandre Compan aiment avoir la possession et chérissent le ballon au point de ne compter quasiment que des essais de trois-quarts sur les 6 inscrits cette saison. Un peu à l’image de leur première réalisation face à Valence-Romans marquée en première main et ponctuée à la suite de passes audacieuses et de courses tranchantes. Dans la lignée de la réception de Dax il y a deux semaines, ce match risque d’être ouvert, rythmé et devrait mettre à l’épreuve les nerfs des supporters blagnacais.

179 vues0 commentaire