Rechercher
  • Blagnac Rugby

« Élémentaire, mon cher Ernest » : 06, part.2 - Chaud derby pour les filles

Découvrez la seconde partie de notre nouvelle enquête, réalisée par notre inspecteur, pour tout connaitre de l’adversaire du Blagnac Rugby Féminin, à l’occasion de cette 3ème journée du championnat Élite 1 Féminin, le Montpellier Hérault Rugby Féminin !


© Page Facebook : Montpellier Hérault Rugby


Les faits : un départ digne d’une course camarguaise

Si l’on cherche Montpellier Rugby Club Féminin dans le dictionnaire, il y a de fortes chances de tomber sur la définition du mot « épouvantail ». En effet, à l’instar de nos joueuses, les Héraultaises réalisent un début de saison parfait : 2 matchs, 2 victoires. Le premier est une démonstration de force à domicile, où « les Coccinelles » dévorent 35 à 3 les pauvres joueuses de l’AS Bayonne. Le deuxième match ne s’est pas non plus fait dans la dentelle, puisque les Montpelliéraines sont allées gifler les joueuses du LOU 18 à 33 dans leur antre. Vous l’aurez compris, elles ne comptent pas s’arrêter là. Aussi, fortes de 6 titres de championnes de France sur la dernière décennie, l’expérience parle pour les Languedociennes. Cachez femmes et enfants, une tornade arrive !

Les suspectes à surveiller : des Coccinelles à l’accent international

La liste est longue et à la vue de l’effectif pléthorique dont dispose le MHR, il sera difficile de focaliser sa concentration sur telle ou telle montpelléraine. Pour rappel Safi N’Diaye, Rose Bernadou, L’ex Blagnacaise Laure Touye, Emeline Gros, Marine Menager ou encore Cyrielle Banet composent l’armada héraultaise. Nos Caouecs s’attendent donc à faire face à une équipe « all-stars » capable de faire survenir le danger à tout moment et aux quatre coins du terrain…

Le lieu : Jean-Sabathé, ce Hérault du Languedoc

Le stade Jean-Sabathé est un historique du rugby héraultais. Créé en 1930, il a longtemps été occupé par le MHR, qui rejoindra en 2007 le stade Yves-du-Manoir, récemment renommé GGL Stadium. Cette saison, les Montpelliéraines ont remporté leur seul match à domicile. Un succès prolifique sur le score de 35-3 face à Bayonne, futur adversaire de nos Caouecs, une semaine après ce choc occitan.

Le casier : au bon souvenir des Cistes

Pour une ville comme Montpellier très exposée au vent, c’est assez cocasse de manquer d’air. Pourtant, c’est bien ce qu’il s’est passé la saison dernière, lorsque le Montpellier Rugby Club est venu jouer à Ernest-Argeles. En effet, le « carré d’or » Audrey Forlani, Amélie Mugnier et Axelle Berthoumieu, Marjorie Mayans a asphyxié les redoutables languedociennes au terme d’une bataille épique, qui s’est terminée en 13-8 pour les Caouecs.

L’énigme : la tectonique des packs

Le rugby commence devant et les Montpelliéraines en font la démonstration depuis le début de saison. Avec le pack le plus complet de cette poule, revendiquant de nombreuses internationales, les Cistes cherchent en premier lieu à marquer au fer rouge leurs adversaires. Il fera beau ce dimanche dans l'Hérault mais qu’importe les Blagnacaises risquent d’avoir un en-avant goût de rugby hivernal. Combat dans les rucks, plaquages appuyés et mauls puissants, le début de rencontre va être un régal pour les amoureux du jeu d’avants puis peut-être de se décanter au fil des minutes une fois l’une des deux équipes impactées physiquement.

246 vues0 commentaire